Monthly Archive mars 2021

ByThèrese

Bukavu : Phoenix forme des jeunes filles en situation difficile sur la menstruation et la prévention des MST

Sensibiliser les jeunes filles vivant dans les rues et celles en situation difficile sur l’importance des bonnes pratiques sur l’hygiène corporelle et la lutte contre les maladies sexuellement transmissibles, Tel est l’objectif d’une formation que l’organisation Phoenix vient d’organiser du 19 au 20 mars en faveur de 20 jeunes filles dans la grande salle de l’Institut Français de Bukavu

A en croire Prisca KANGA coordinatrice de l’organisation Phœnix cette séance avait pour objectif de sensibiliser sur les bonnes pratiques d’hygiène corporelles et les maladies sexuellement transmissibles tout en insistant sur la menstruation de la femme dans la dignité.

« Le but de la formation était de le conscientiser sur l’importance d’une bonne hygiène parce qu’une belle fille c’est pas seulement l’extérieur mais surtout l’intérieur et en parlant de l’intérieur on parle des parties intimes car une femme avec de parties intimes sales aura des maladies et complications en accouchant ou pour nous les jeunes on peut avoir des infections surtout que parmi elles il y a ceux qui n’ont pas la chance d’avoir les mères ou grandes sœurs qui peuvent leur parler sur la thématique »a-t-elle affirmée

De son côté Akonkwa Aksanti l’une de bénéficiaires de cette formation se dit satisfaite par la pertinence de la matière surtout que la majorité des filles présentes sur les lieux ne savent pas,ou n’accordent pas assez d’importance sur l’hygiène intime et la menstruation

« Sincèrement je ne savais pas compter mes jours lors de la menstruation et je n’ai jamais utilisé de serviettes appropriées et j’ai toujours utilisé des pièces des pagnes usés lors de mes menstruations. Ce que je viens d’entendre vient de m’ouvrir les yeux sur les bonnes pratiques de l’hygiène menstruelle » a-t-elle affirmée

A cette occasion, ces jeunes filles ont bénéficiées de quelques outils pour l’hygiène corporelle tel que des savons, sceau, rasoir, serviette hygiénique  lavable, purifiant d’eau et ont émis le vœu que ce genre de sensibilisation se fasse à l’intention d’autres filles qui n’ont pas eu la chance de participer à cette séance

Pour rappel cette formation s’est tenue sous l’appui de l’Institut Français de Bukavu, l’association des femmes des médias (AFEM) et l’organisation pour la promotion de la femme Uwezo Afrika Initiative.

Avec Kivu5.net

ByThèrese

Bukavu : 20 jeunes filles en situation difficile formées sur la propreté des parties intimes du corps.

L’organisation Phoenix œuvrant pour la défense de droits de la femme a procédé à la formation des jeunes filles en situation difficile sur comment s’auto-comporté lors de la menstruation ainsi que la prévention des Maladie Sexuellement Transmissible MST.

» Nous avions opté à sensibiliser les jeunes filles vivant dans les rues de bukavu et celles en situation difficile sur l’importance des bonnes pratiques sur l’hygiène corporelle et la lutte contre les maladies sexuellement transmissibles. Tout en insistant sur la menstruation de la femme dans sa dignité. » a dit PrisaKANGA coordinatrice de l’organisation Phœnix.

Le but de la formation était de le conscientiser sur l’importance d’une bonne hygiène et propreté interne.

» Une belle fille c’est pas seulement l’extérieur mais surtout l’intérieur et en parlant de l’intérieur on parle des parties intimes car une femme avec de parties intimes sales aura des maladies et complications en accouchant ou pour nous les jeunes on peut avoir des infections surtout que parmi elles il y a ceux qui n’ont pas la chance d’avoir les mères ou grandes sœurs qui peuvent leur parler sur la thématique.»a-t-elle affirmée

De son côté Akonkwa Aksanti l’une de bénéficiaires de cette formation se dit satisfaite par la pertinence de la matière surtout que la majorité des filles présentes sur les lieux ne savent pas,ou n’accordent pas assez d’importance sur l’hygiène intime et la menstruation

 » Je n’ai jamais utilisé de serviettes appropriées et j’ai toujours utilisé des pièces des pagnes usés lors de mes menstruations.Ce que je viens d’entendre vient de m’ouvrir les yeux sur les bonnes pratiques de l’hygiène menstruelleSincèrement je ne savais pas compter mes jours lors de la menstruation. » a révélé à la presse presente une de partcipante qui a requis l’anonymat.

Quelques outils pour l’hygiène corporelle tel que des savons, sceau, rasoir,cotex lavable, purifiant d’eau ont été donné à ces jeunes filles qui n’ ont émis le vœu de poursuivre à la longue ce genre de sensibilisation qui ont attiré l’intention d’autres filles qui n’ont pas eu la chance de participer à cette séance de deux jours soit du a9 au 20 Mars 2021.

La formation de Phoenix et ses 20 jeunes filles sélectionnées en dents de scie s’est deroulee dans la grande salle de l’Institut Français de Bukavu sous l’appui de l’association de femmes des médias (AFEM) et l’organisation pour la promotion de la femme Uwezo Afrika Initiative.

Avec bkinfos.net

ByThèrese

COEXI Internationale : Trophée internationaux des excellents de la RDC présente le profil de la nominée Douce N’IBAMBA

TROPHÉE CONGO BINGWA EDITION SUDKIVU 2021 PRESENTE LE PROFIL DE LA NOMINÉE  DOUCE NAMWEZI N’IBAMBA

Qui est Douce Namwezi N’Ibamba?

Née à Bukavu au Sud Kivu, de nationalité congolaise, Douce Namwezi est issue d’une famille des parents infirmiers. Elève des pères jésuites du Collège Alfajiri, parlementaire au sein du Carrefour des enfants du Congo, licenciée en relations internationales de l’Université Officielle de Bukavu, journaliste à Mama Radio de l’Association des femmes des médias, activiste et défenseure de l’égalité du genre et épouse d’un avocat.

Ce parcours forge le destin de l’initiatrice et directrice d’Uwezo Afrika Initiative. Elle brise les tabous autour de la santé menstruelle et accompagne les jeunes élèves.

Touchée par la situation sanitaire des femmes, Douce Namwezi abandonne le micro et la direction de Mama Radio en 2018.

Elle effectue un saut dans l’inconnu et crée Uwezo Afrika Initiative pour apporter d’abord une réponse concrète à l’hygiène menstruelle. Cette association fabrique des serviettes hygiéniques lavables et réutilisables, vendues à un prix très abordable voire distribuées gratuis aux personnes vulnérables.

Uwezo Afrika Initiative mène une enquête sur l’hygiène menstruelle qui reste un tabou dans les familles. Seulement 3 % des parents ont le temps d’échanger avec leurs enfants sur les questions de santé sexuelle. 89% des filles sont informées sur la gestion de l’hygiène menstruelle par des amies ou des condisciples de classe. 60% des filles ratent des cours parce que surprises par les menstrues à l’école.

Douce Namwezi crée des clubs Maisha dans les écoles de trois communes de la ville de Bukavu. Des échanges sont tenus régulièrement sur la gestion du cycle menstruel et l’utilisation des serviettes hygiéniques dans le but de briser le tabou autour de la menstruation. Les jeunes filles élèves reçoivent chacune un paquet des serviettes hygiénique de la marque Maisha Pad fabriqué par Uwezo Afrika Initiative.

Douce Namwezi N’Ibamba combine les identités de sa mère Claudine Namwezi et son père Lambert N’Ibamba. Le nom étant un présage, les blouses blanches de ces deux infirmiers lui inspirent l’hygiène. Les pères jésuites lui inculquent qu’elle compte dans la société.

Le Carrefour des enfants du Congo (Careco) lui apprend les joutes parlementaires. L’Université Officielle de Bukavu (Uob) lui enseigne l’analyse des contextes. Mama Radio lui donne le micro.

Elle a dirigé l’Association des Femmes des Médias « AFEM ». La cerise sur le gâteau, elle épouse Me Placide Nyenyezi Ntole, un avocat près la cour d’appel de Bukavu.

Douce Namwezi n’est pas encore celle qu’elle doit être dans et pour la société. Elle rêve d’avantage pour la promotion des droits des femmes et l’accès des dames aux soins de la santé de la reproduction.

COEXI Internationale