Des serviettes hygiéniques lavables, œuvre de Namwezi, une jeune de Bukavu

ByThèrese

Des serviettes hygiéniques lavables, œuvre de Namwezi, une jeune de Bukavu

Une jeune femme entrepreneure de Bukavu a eu l’idée de sensibiliser les jeunes filles et les femmes à utiliser des serviettes hygiéniques lavables. J’ai visité son bureau et vu comment les couturières fabriquent ces serviettes. Cela m’a beaucoup intéressée.

A travers ce reportage-photos, je voudrais montrer au monde comment une femme congolaise essaie de faciliter la vie à ses compatriotes qui utilisaient des serviettes importées de Chine. Parfois qui se débrouillaient avec des chiffons pour cacher leurs règles, mettant en danger leur santé.

En RDC, parler de l’hygiène menstruelle chez les femmes demeure un sujet tabou. Les croyances culturelles accentuent l’image honteuse des règles. L’association Uwezo Afrika Initiative invite la communauté et les parents à parler couramment des questions menstruelles à leurs filles. Cela permet de briser le silence et de démystifier cette question. Il arrive que certaines filles scolarisées loupent l’école par manque de serviettes hygiéniques. Certaines s’isolent même durant cette période de menstruation pour éviter le regard des autres.

Maisha Pad est la marque de serviettes hygiéniques lavables que produit Uwezo Afrika chapeautée par Douce Namwezi, une Congolaise vivant à Bukavu. D’après cette entrepreneure, « ces serviettes hygiéniques sont différentes des autres, car elles sont conçues dans le respect des principes sanitaires et procurent un confort ». Elles ne contiennent aucun produit chimique et peuvent être utilisés plusieurs fois après lavage.

Ces serviettes lavables ont été conçues dans le but de permettre aux femmes de trouver une solution alternative aux serviettes hygiéniques jetables importées de Chine qui coûtent plus cher et qui polluent l’environnement. Nombreuses sont les femmes qui m’ont fait part de leur satisfaction après avoir utilisé les serviettes hygiéniques de Uwezo Afrika.

Par Esther NSAPU/ HabariRDC

About the author

Thèrese editor