RDC: Présentation des chanteurs retenus pour le Requiem pour la Paix, Edition 2021

ByThèrese

RDC: Présentation des chanteurs retenus pour le Requiem pour la Paix, Edition 2021

Le Requiem Pour la paix  est une oeuvre magistrale jouée en République Démocratique du Congo afin de servir d’acte symbolique de mémoire, de recueillement et de deuil pour les congolais et les congolaises qui ont vecu et qui vivent encore tant des morts.

Pour cette deuxieme édition, 16 chanteurs solistes ont été selectionnés dont 7 filles et 9 garcons.

Voici leurs  biographies:

RADJABU EUGENIE Picco, Née à Bukavu le 16 janvier 2002. Elle a étudié au collège Alfajiri de Bukavu depuis l’école maternelle jusqu’à l’obtention de son diplôme d’Etat en 2020. Actuellement à Kinshasa dans la commune de Ngaliema pour ses études universitaires, cette étudiante en communication sociale a voulu participer au projet requiem parce qu’elle aime monter sur scène et chanter avec grande détermination. Pour une fois sa passion va contribuer en un espoir de paix durable à l’Est en particulier et en RDC en général.

Ignace LUKUNGULIKA ANYUNVA, Né à Murhesa le 31 juillet 1994, est un chanteur et musicien congolais Passionné de la musique dès le bas âge, il fut admis dans le chœur des enfants du Congo. En 2019, il participe à la résidence de chant à l’Institut Français Halle des grands lacs de Bukavu et est sélectionné en 2020 soliste ténor dans la première édition du Requiem pour la paix. Encore nourrisson, sa famille et lui ont dû fuir les atrocités de la guerre. Le requiem pour la paix, est une occasion pour lui de ne dire « Plus jamais ça » grâce à sa voix.

René BYAMUNGU, est un chanteur compositeur et interprète né le 28 Janvier 1993 à Goma. C’est à l’âge de 9ans qu’il commence sa carrière dans une église où il apprend à chanter, formé à la guitare et au solfège. Avec sa belle voix, René est un artiste orienté vers le folk, le reggae et l’opéra.  Pour lui, participer à ce projet est une grande opportunité de travailler beaucoup plus sur sa voix, Tout en contribuant à une cause noble qu’est le Requiem pour la paix.

KASIVIKA KATHEKE Précieuse est une chanteuse congolaise née à Béni le 26 Mars 2000. Dès son enfance elle intègre le groupe des petits chanteurs de la paroisse Bienheureuse Anuarite chœur Redemptoris Mater à Goma. Très passionnée, elle essaie toujours d’exprimer ce qu’elle ressent à travers la musique. Pour elle, participer au requiem en chantant c’est la meilleure façon de contribuer au combat de la promotion de la paix et de l’éducation de la société.

IMMACULÉE NAMUHISA, Née à Goma, le 11 mai 1997. Elle finit ses études primaires en 2009 au Complexe Scolaire AMANI, avant d’obtenir en 2015 son diplôme d’Etat et aller à l’université libre des pays des grands lacs où elle a étudié l’économie monétaire en 2020. Immaculée a commencé à chanter dans un chœur des petits chanteurs à la paroisse Bienheureuse Annuarite/Goma où elle  fait sa première prise d’Aube en 2010.

Pour elle, participer à la première édition du Requiem pour la paix est une occasion d’améliorer sa voix. Chanter, pour elle est une passion.

OKITO REIKA FALONE, Née à Kampala le 01 Avril 2002, et réside actuellement à Kinshasa. Pour elle participer à ce projet, permet de se sentir au centre de la promotion de la musique opéra dans sa ville et dans le pays tout entier. En tant que fille d’un militaire, la guerre ne l’aura pas laissé intacte. De près comme de loin, elle l’a vécu sous toute ses formes. Le Requiem pour la paix est ainsi une occasion pour elle de se servir de sa voix pour chanter la paix et le repos des êtres chers tués.

David AZANGA chante depuis tout petit. C’est à six ans qu’il intègre le chœur d’enfant MWANGA en 2000. Au fils du temps et après plusieurs concerts chantés avec sa chorale, il passe de la Soprano à l’alto où il ne fait que deux ans à peine, et en 2008 il devient ténor. En 2012 sa tessiture passe de ténor à baryton/basse. Fruit de plusieurs coaching et inspiré de plusieurs artistes, son passage au Requiem en 2020 comme soliste basse lui apporte un plus. Il porte ce projet à cœur pour sa passion de la musique et le développement de son style de chant (classique) en travaillant avec les autres chanteurs du projet venus d’autres horizons, mais aussi et surtout, car ce projet s’inscrit dans la logique d’honorer la mémoire des martyres de guerres de son Pays malgré qu’aucun de ses familiers n’a péri lors de ces conflits.

Clément BISIMWA Né le 20 juin 1993 à Bukavu est détenteur d’une Licence en Santé Publique. C’est à l’âge de 7ans qu’il commence à chanter dans une chorale de la CEV (Communauté Ecclésiastique Vivante). A l’âge de 9ans, il intègre le mouvement des petits chanteurs de la Résurrection. En 2019, il intègre la Voce de l’Aurora de Bukavu, un groupe Pop Opera.  Cette année il porte à cœur le projet car étant pour lui une opportunité de commémorer à travers sa passion pour le chant, les massacres de ses cousins et ses oncles survenus dans la collectivité de Burhinyi, groupement de Budaha et Karendezi en date du mercredi 17 avril 1999 par les rebelles, mais aussi une façon de pleurer, par le chant, ses familiers qu’il a perdu lors des massacres de KASIKA en l’occurrence le Mwami MUBEZA et son Epouse en date du 24 aout 1998 par les rebelles.

Destin NTERERWA Né le 09 Aout 1994 à Bukavu, est issu d’une famille de 7 enfants. Il est détenteur d’une licence en Droit Public et Administratif. Il commence à chanter à l’âge de 7ans dans la chorale des petits chanteurs du chœur Mwanga, et intègre ensuite le chœur des petits chanteurs de la Résurrection. Huit ans plus tard, il devient soliste et développe sa passion pour la musique classique particulièrement l’opéra. A l’âge de 15ans, il intègre la Chorale Stella Duce du Collège Alfajiri. A 16ans, il interprète le rôle principal dans le ballet chanté  Roi soleil. A 17ans, il reçoit le Prix du meilleur artiste interprète du Collège Alfajiri. La même année, il intègre la chorale Joyeux de l’horizon où il évolue à nos jours. Sa motivation à participer au projet :  utiliser la musique comme outil d’expression et de célébration non seulement des membres proches qu’il a perdus, entre autre son oncle maternel, dans la guerre dite de libération, mais aussi de communier avec tous ceux qui ont perdu des êtres chers dans les conflits armés à l’Est de la RDC.

Jures MUSAFIRI, Née le 30 mai 1994 à Bukavu. A l’âge de 10 ans, il intègre la fédération des petits chanteurs pour apprendre à bien chanter et il y apprend la musique et la direction de chœur. A l’âge de 16 ans il devient chef de chœur du collège Saint Paul.  A 18 ans il devient vice-directeur puis directeur et chef de chœur des petits chanteurs Saint Gilles de Bukavu. En 2014 Jures va continuer ses études au Rwanda où il intègre trois des meilleurs chœurs du Rwanda, et devient ainsi soliste et décide de faire de la musique une carrière professionnelle. A son retour à Bukavu, il intègre le projet du requiem comme chef de Chœur et accompagnateur des chanteurs solistes.

Pour lui, son existence dans ce projet est d’abord motivée par sa passion à la musique, mais aussi la situation du pays qui ne cesse de s’aggraver tous les jours. A travers ce projet il estime faire sa part pour répondre au devoir de mémoire et contribuer à la construction d’une paix durable.

 SIFA MAHESHE Benedicte est née à  KANIOLA. Chanteuse, elle est intéressée à participer à ce projet car ayant vécu la guerre qui s’est déclenché dans son village de 1996 à 2008.  « Nos mamans, nos sœurs ont été violées ; nos papas et nos  frères ont été tués, nos vaches et nos chèvres ont été volées et tout cela  a conduit la communauté au trauma. Si par ma voix je peux non seulement pleurer ces morts mais aussi consoler les miens pourquoi ne pas participer à ce projet consolateur ? » Écrit-elle dans sa motivation.

AKONKWA ROGA Romain né le 17 Juillet 1998 à Kavumu. Il est Chanteur BARYTON de la chorale de Petit Chanteur « Marie Reine des Anges » de la paroisse de Kadutu. Il commence à chanter depuis l’âge de 8 ans dans le groupe de Petit Chanteur jusqu’à nos jour. Chanteur de la musique classique et lyric.

Rose MACHUMU, Native de Bukavu dans le Sud-Kivu. Elle a fait ses premiers pas en Musique dans la chorale Joyeux de l’horizon « jol’hori » depuis 2009 en tant que choriste. En 2010 elle intègre le groupe de soliste de sa chorale, et avec ses travaux elle parvient à interpréter quelques artistes de son choix. En 2019, elle est Sélectionnée comme soliste dans une Pièce opéra « les Indes galantes » à l’Institut français de Bukavu, et comme choriste dans la première édition du Requiem pour la paix.

SALAMA LAURENCE Baby, Native de Goma, elle a fait ses premiers pas en musique à l’âge de huit ans dans la chorale Armée du ciel. Quelques années plus tard, elle intègre le groupe de solistes de ladite chorale.

En 2018, elle est sélectionnée pour participer comme soliste à l’opéra « Fairy Queen » à l’Institut Français de Goma et comme soliste dans la première édition du « Requiem pour la paix ». Faire partie du projet requiem est pour elle une opportunité de découvrir, et d’améliorer le style de la musique classique (l’opéra).

BISIMWA  MUNGANGA Cyprien est un artiste Chanteur polyvalent, compositeur et interprète. Natif de Bukavu, Cyprien commence à chanter à l’âge de 6ans, dans le chœur Jean-Paul II en 2010 avant d’intégrer en 2014 le chœur Redemptoris Mater à la paroisse Bienheureuse Anuarite de Goma. En 2017 il intégre le chœur de petits chanteurs de la paroisse saint pierre claver de Nguba/ Bukavu et y développe alors sa passion pour la musique classique. Il participera à la première édition du Requiem pour la Paix. Pour lui, la musique est un don, une vie, une passion, un rêve et un moyen d’expression. Quand il chante, il transmet ce qu’il a au fond de lui. Voilà pourquoi il compte mettre tout cela au service d’un devoir de mémoire tel que prôné par le Requiem pour la paix 2021.

About the author

Thèrese editor