Sud-Kivu : Un salon spécial « Nappy » sera mis en place dans les jours prochains par Uwezo Afrika Initiative

ByThèrese

Sud-Kivu : Un salon spécial « Nappy » sera mis en place dans les jours prochains par Uwezo Afrika Initiative

Une dizaine des filles et femmes entrepreneurs viennent de bénéficier d’une formation marathon d’une semaine sur la fabrication des perruques et des huiles pour les cheveux.  Elles ont été outillées également sur les notions de l’autonomisation, du modèle d’affaire mais aussi sur le make up ou des maquillages professionnels.

Cette session de formation qui a débuté du 02 au 07juillet, a été organisée par Uwezo Afrika Initiative dans ses installations située sur Av. de la Résidence N° 38 en face de la DGM.

L’idée est venue du besoin qui s’observe dans la ville dans le secteur de la beauté féminine et dans le souci de rendre les filles et femmes autonomes comme cela est inscrit parmi les objectifs d’Uwezo Africa Initiative.

Pour la diretrice de cette ONG locale qui défend les droits des femmes, l’objectif de cette initiative est de permettre aux jeunes filles et femmes à faire bon usage de leurs mains afin de ne pas être dépendantes dans les jours à venir.

« Un des objectifs de Uwezo est de promouvoir l’entreprenariat et l’autonomisation des filles et des femmes. Alors en réfléchissant sur les actions concrètes qui vont accompagner cet objectif, nous avions constaté que l’apprentissage de la fabrication des huiles des cheveux et des cheveux artificiels ou perruques, était une bonne idée. L’objectif, c’est de contribuer à cette autonomisation des femmes afin qu’elles  sachent utiliser toutes les potentialités qu’elles ont en elles, en créant des choses pouvant leur servir financièrement», a déclaré Douce Namwezi, diretrice de Uwezo Afrika Initiative.

La formatrice, Madame Clarisse Zihindula a motivé les participantes en créant en elle le souci d’apprendre et en s’assurant de produire un travail de qualité malgré plusieurs échecs ou démotivation.

« Pour réussir un business, il faut savoir en premier lieu pourquoi on veut le faire. Le moteur du business est l’envie de faire plaisir au client. Car une fois votre client est satisfait de votre travail, vous allez bosser dur pour le fidéliser et le faire plaisir afin qu’il parle de vous à son entourage. Retenez également que la publicité de bouche à oreille va plus vite que tout le reste. En bref, commencer votre business en fidélisant votre cercle d’amis, famille, connaissance etc », a lancé Clarisse Zihindula dans le cours du modèle d’affaire.

L’une des participantes à cette formation indique avec assurance que tout ce qu’elle a appris va l’aider en tant qu’étudiante pour son autonomie.

« On nous a appris qu’à travers nos mains on peut créer quelque chose pour nous aider financièrement et nous occuper. Personnellement j’aime la coiffure. Je vais m’y mettre afin que certains de mes besoins soient couverts par mes créations. En tant qu’étudiante, je viens d’avoir la solution pour me payer le transport et même le syllabus. Je remercie Uwezo et je l’encourage à réfléchir plus pour d’autres initiatives pouvant rendre la femme autonome », Dorothé Ngume Aziza, étudiante de l’UEA en économie.

Au cours de ces assises, les participantes ont fabriqué plusieurs produits à savoir, les perruques, l’huile d’avocat, le baume des cheveux, les masques des cheveux à base d’avocat, de l’eau hydratante pour les cheveux, etc. Elles ont aussi appris à faire un bon lavage des cheveux et différents modèles pour les cheveux crépus ou nappy.

Toutes ces créations ont été exposées au bureau d’Uwezo Africa Initiave sous le regard curieux et admirateur des invités.

Retenez, que les produits continuent à être vendu dans le bureau ci-haut cité et les commandes pour des nouvelles fabrications sont faites, nous a confié la coordonnatrice d’Uwezo Africa Initiative.

Esther Kanga/ JamboRDC.info

About the author

Thèrese editor